Cerise et Erin se reposaient dans leur chambre. Elle avait été aménagée avec deux lits, deux bureaux avec ordinateur, une penderie et une sorte de petit salon.

Cerise s’était accaparée la partie droite, mais la chambre était symétrique, et qui avait quelle partie ne changeait pas grand chose.

Elles avaient fait le tour de la chambre rapidement; Les lits étaient basiques et les placards très grands, déjà partiellement remplis avec du linge de lit, des produits de toilette et d’entretien. Un bureau muni d’un ordinateur dernier cri et du matériel qu’elles n’avaient pas identifié étaient à disposition et sur le bureau était déposé un livret de bienvenu.

Le salon était muni d’un petit sofa deux places, d’un pouf et d’une table basse. La pièce était évidemment de forme très arrondie, comme on peut s’attendre à une pièce en bordure d’un dôme géodésique.

Enfin, à l’entrée de la pièce se situait une kitchenette; un évier, une plaque de cuisson et un micro-ondes.

— « Je pense que l’on sera bien ici, dit Cerise. En tout cas, je suis contente d’avoir trouvé une amie avec qui partager ma chambre. J’étais inquiète de me retrouver seule au début, mais le trajet nous a permis de sympathiser.

— Moi aussi. J’ai eu une petite chambre d’étudiant, mais j’étais seule dedans; je n’ai pas vraiment l’habitude d’avoir à partager mon chez-moi. Mais quitte à le partager, je suis contente qu’on ai pu choisir avec qui. Je pense que ça va être une chouette année, répondit Erin.

— Bon, assez reposées ! Et si on profitait du reste journée pour parcourir le campus en long en large et en travers ? demanda Cerise.

— Oui, tout à fait d’accord. J’ai hâte de faire le tour de tout ce qui a été prévu pour nous ici.

— Oui, moi aussi, répondit Cerise.

— Tu crois qu’on a le droit d’aller dans les autres dômes ? demanda Erin.

— Je ne sais pas, mais je vois pas pourquoi on pourrait pas. Ils nous ont invité à nous mélanger avec les autres étudiants. Et puis, ils ont uniquement précisé qu’on ne pouvait pas sortir de l’enceinte, ni se balader dans le bâtiment principal sans bonnes raisons… Pour le reste, ils ont rien dit », répondit Cerise.

Les filles sortirent de leur chambre, décidées à profiter de cette fin de journée.